• Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne
    • juillet 2018
      L Ma Me J V S D
      « août    
       1
      2345678
      9101112131415
      16171819202122
      23242526272829
      3031  
    • Accueil
    • > Recherche : annonce grossesse

    Résultats de votre recherche

    Annoncer sa grossesse

    Posté par bidouworld le 16 août 2009

    Photobucket

    Au Papa : Le plutôt possible !!!

    Quand annoncer à ton amoureux la grande nouvelle ? Le plus tôt possible, évidemment, puisqu’il est le premier concerné par ce bébé que vous avez conçu ensemble ! Pour éviter l’incident diplomatique, on lui garde la primeur de l’information… même si tu meurs d’envie d’appeler ta Maman ou ta sœurette ! On ne s’inquiète pas outre mesure si sa réaction est légèrement « mitigée ». Il faut parfois 9 mois pour faire un Papa ! N’oublions pas que tout cela est encore un peu abstrait pour lui qui ne porte pas physiquement ce bébé… Et rappelons-nous que le poids de leur nouvelle responsabilité paternelle peut parfois sembler bien lourd à certains hommes.

    Comment faire de ce moment un instant magique et plein d’émotions ? Petite sélection des meilleures idées trouvées sur le net pour annoncer la grande nouvelle à son homme :

    La plus matinale : Réveiller son homme façon grand hôtel, avec petit-déjeuner au lit, café, croissants… et test de grossesse sur le plateau !

    La plus visuelle : Confectionner un album-photo avec tous les clichés de votre bonheur à deux, et, en dernière page, la photo de l’écho !

    La plus gastronomique : Préparer un dîner de « fête » à son amoureux, avec en guise de menu, un assortiment de petits pots pour bébé !

    La plus mystérieuse : Disposer des petits mots façon jeu de piste dans toute la maison, annonçant la nouvelle au fur et à mesure « Grande nouvelle… » dans l’entrée, « Tu vas bientôt… » dans le salon, « … être Papa ! » dans la chambre.

    La plus pratique :Emballer dans un joli paquet-cadeau un assortiment de biberons, bodies et p’tits chaussons, avec une étiquette « Kit du futur Papa » !

    La plus mathématique : Envoyer un SMS à son homme avec « la formule du bonheur : 1+1=3 »

    La plus surprenante : Ecrire avec un feutre sur son ventre « Coucou Papa, je suis là » et demander à son chéri de soulever le tee-shirt !

    Aux proches : on commence souvent à en parler après l’échographie de 12 semaines d’aménorrhée. Mais à chacun de faire comme il le veut. C’est parfois difficile de tenir jusque là et pourquoi se priver du soutien de ses plus proches.

    La + conviviale : Profiter d’une fête familiale pour porter un toast « aux futurs grands-parents ». Bonheur garanti !

    La + émouvante : Emballer soigneusement et offrir en cadeau un objet symbolique de son choix, body, chaussons, rose ou chou-fleur… voire la photo de l’échographie du premier trimestre !

    La + elliptique : Symboliser l’heureux événement sous forme de rébus, que l’on proposera à ses proches de résoudre. Impatients s’abstenir !

    La + musicale : Enregistrer sur un CD une chanson parlant de bébé et détourner la pochette, en la personnalisant au prénom des parents « en duo pour un futur tube ». Offrir ou envoyer le tout à ses proches.

    La + rigolote : Confectionner un faux « bon de commande de bébé » à la Société « Nature et Cie », avec la date de l’accouchement en guise de date de livraison !

    L’Employeur : pas trop tard !
    Légalement, rien ne t’ oblige à annoncer ta grossesse à ton employeur, du moins jusqu’à ton départ en congé maternité – qui serait alors une cause de rupture de contrat si vous ne l’avez pas tenu informé de votre état. Néanmoins, il est préférable de prévenir ton patron à la fin du 3ème mois de grossesse, pour que celui-ci ait le temps d’organiser au mieux les choses pendant ton absence. De plus, cette démarche te permettra de bénéficier de la protection légale qui s’applique aux femmes enceintes : tu ne peux pas être licenciée pendant cette période, sauf en cas de faute grave. Tu peux demander un changement d’affectation si ton état l’exige, sur certificat médical. Tu peux te rendre aux examens médicaux obligatoires pendant ton temps de travail. Enfin, et selon les conventions, tu peux bénéficier à partir du 6ème mois de grossesse d’une diminution de ton temps de travail journalier d’une 1/2 heure.

    Officiellement, Tu dois annoncer la nouvelle par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception, en joignant un certificat médical qui indique la dateprésumée de l’accouchement.

    Attention également de déclarer officiellement ta grossesse à la Caisse d’Assurance Maladie, ainsi qu’à la Caisse d’Allocations Familiales, et ce avant la 14ème semaine d’aménorrhée. La démarche est simple : il te suffit d’envoyer les formulaires de déclaration de grossesse que t’ a remis ton médecin.
    Tu bénéficieras ainsi de l’assurance maternité de la Sécurité Sociale, avec un remboursement à 100% des honoraires des praticiens conventionnés, et une prise en charge des frais médicaux et pharmaceutiques.
    N’oublies pas de demander à votre CAF une carte de priorité « femme enceinte », bien utile dans les transports en commun ou les files d’attente.

    Les enfants : tôt mais pas trop !

    On connaît le 6ème sens des enfants, qui perçoivent souvent à notre insu les situations que nous voulons leur cacher. Mieux vaut donc ne pas trop attendre pour annoncer aux aînés la venue d’un petit frère ou d’une petite sœur. Une annonce à faire en douceur et en les rassurant sur l’amour qu’on leur porte.

    En même temps, une annonce trop hâtive n’est pas idéale pour un petit enfant, qui n’a pas encore réellement la perception du temps. On peut alors s’aider d’un calendrier pour matérialiser l’attente aux yeux de notre bout’chou. Mais c’est surtout le ventre de la maman qui sera pour lui le meilleur des indicateurs !

    Publié dans | Pas de Commentaires »

    Vocabulaire de la grossesse

    Posté par bidouworld le 11 août 2009

    C’est quoi tout ces nouveaux mots qui apparaissent dans mon quotidien !?

    HCG, c’est la formidable hormone Béta HCG qui prouve que tu es enceinte et selon son taux de combien de temps

    Test Négatif: mois de 5 mIU/mL.
    - Première semaine: 10 à 30 mIU/mL.
    - Deuxième semaine: 30 à 100 mIU/mL.
    - Troisième semaine: 100 à 1000 mIU/ml
    - Quatrième semaine: 1000 à 10 000 mIU/ml

    - Deuxième, troisième mois: de 10 000 à 100 000 mIU/ml

    - Premier trimestre: de 30 000 à 100 000 mIU/ml
    - Second trimestre: de 10 000 à 30 000 mIU/ml
    - Troisième trimestre: de 5000 à 15 000 mIU/ml

    DPA, Date probable d’accouchement

    Semaine d’haménorrée ou SA,
    Les semaines d’aménorrhée correspondent à une unité de temps utilisé en obstétrique pour calculer l’âge du fœtus et dater la grossesse.
    Lorsqu’on calcule la grossesse en semaines d’aménorrhée (SA), on part du premier jour des dernières règles.
    Calculer en semaines d’aménorrhée permet aux médecins une plus grande précision. La date des dernières règles étant plus faciles à établir que la date exacte de fécondation. Ils déterminent alors la date approximative de l’accouchement qui correspond à 41 semaines d’aménorrhée. Soit 9 mois ou 39 semaines de grossesse.

    Semaine de grossesse ou de gestation,

    l’âge de grossesse est calculé à partir de la date présumée du début de grossesse. Lorsqu’on parle en semaines de grossesse, on part donc du jour de la fécondation. En théorie celle-ci a lieu au quatorzième jour d’un cycle de 28 jours.

    Calculatrice de l’âge de votre grossesse, c’est par ici

    Prise de sang HT21,
    Effectuée entre la 14e et la 17e semaine d’aménorrhée, la prise de sang HT21 sert à détecter la présence de certaines hormones spécifiques de la grossesse (on parle de marqueurs). Un taux plus ou moins élevé permet de savoir si la future maman présente un risque accru de porter un enfant atteint de trisomie 21.

    Si le risque est supérieur à 1 sur 250, le gynécologue-obstétricien propose de faire une amniocentèse, examen qui, lui, établit le diagnostic. Mais une future maman à qui on annonce qu’elle présente un risque accru d’anomalie génétique en déduit souvent que son bébé est vraiment atteint. Ce qui est faux puisqu’il ne s’agit que d’une probabilité, c’est-à-dire d’une mesure statistique. De plus, les résultats de l’HT21 sont souvent une fausse alerte car il existe des «faux positifs», et seule l’amniocentèse permet d’être complètement rassurée. Ainsi, cette simple prise de sang génère beaucoup de stress et d’inquiétude chez les futurs parents.

    En fait, il faut savoir que les marqueurs sanguins HT21 ne sont qu’un critère parmi d’autres pour le dépistage de la trisomie. Les médecins ont à leur disposition une combinaison de trois indicateurs: la prise de sang HT21, la mesure de l’épaisseur de la nuque (dite encore clarté nucale) du foetus effectuée lors de la première échographie à la 12e semaine d’aménorrhée, et l’âge de la mère. En effet, plus celle-ci est âgée, plus le risque d’anomalie chromosomique chez le foetus est élevé. L’analyse combinée de ces trois indices permet la détection de plus de 70% des cas de trisomie (après confirmation par une amniocentèse, bien sûr).

    De plus en plus de gynécologues-obstétriciens et de sages-femmes estiment aujourd’hui que l’on recommande le dosage sanguin HT21 sans prendre le temps de tout expliquer aux futures mamans. Or, cette consultation doit aussi être l’occasion d’entamer un dialogue. C’est le moment notamment de parler du handicap, de la façon dont le couple peut envisager la suite de la grossesse. Si ce temps de dialogue était pris, si tous les indices (échographie, prise de sang, âge de la mère) étaient correctement exploités et expliqués aux futurs parents, on pourrait certainement leur éviter beaucoup de stress. Et on limiterait peut-être aussi le nombre d’amniocentèses. (source www.famili.fr)

    Colostrum,
    Liquide jaunâtre sécrété par la glande mammaire avant que ne se produise la sécrétion de lait. Il est très riche en protéines, sels minéraux et anticorps maternels.

    Eclampsie, pré-éclampsie,
    L’éclampsie est le stade le plus grave de l’hypertension pendant la grossesse. Le premier stade de la maladie s’appelle la ‘ pré-éclampsie ‘. Elle a souvent lieu au cours du troisième trimestre. On connaît mal cette maladie mais il s’agit probablement d’un problème de compatibilité immunologique entre la femme et le bébé.

    Episiotomie,
    C’est un acte qui consiste à agrandir l’orifice vulvaire au moment de l’accouchement par une incision latérale vers l’arrière, afin que le bébé sorte plus facilement et ne déchire pas le périnée maternel.

    Leucorrhée,

    Ecoulement non sanglant de la vulve, normal au cours de la grossesse, en raison de la desquamation abondante du vagin.

    Multipare,

    Femme ayant déjà eu des enfants.

    Péridurale,
    Il ne s’agit ni d’une anesthésie générale ni d’une anesthésie locale, mais d’une anesthésie régionale. Le produit anesthésiant est injecté dans la région périphérique de la colonne vertébrale au niveau lombaire. Dans cette zone se trouve l’origine des nerfs de la douleur correspondant à la partie inférieure du corps. Le produit est injecté après une anesthésie locale au point de l’injection.

    Placenta praevia,
    Implantation trop basse et donc anormale du placenta. Il s’ensuit des hémorragies souvent graves, bien qu’indolores, au cours de la grossesse. Elles nécessitent une hospitalisation immédiate.

    Primipare ou primigeste,
    Femme enceinte de son premier enfant.

    Prolactine,
    Hormone de l’allaitement.

    Prolapsus,
    Nom scientifique donné à la descente d’organes : descente de l’utérus et du vagin à la suite d’un relâchement des muscles du périnée.

    Score d’Apgar
    ,

    Série de tests pratiqués à la naissance, aboutissant à une notation et permettant d’appréhender les possibilités de l’enfant à s’adapter à sa nouvelle vie.

    Test de Guthrie,
    Il se pratique systématiquement dans les premiers jours de la vie. Quelques gouttes de sang prélevées au talon du nouveau-né vont permettre de dépister une maladie rare : la phénylcétonurie qui atteint le cerveau, et qui, prise à temps, se soigne très facilement. Un autre examen est associé à ce test, lequel dépiste l’hypothyroïdie, qui, là encore, peut se traiter précocement.

    Toxémie gravidique,
    Perturbation grave en fin de grossesse, se manifestant par un œdème, la présence d’albumine et une hypertension. Doit être diagnostiquée très tôt pour que la future maman puisse poursuivre normalement sa grossesse.

    Vergetures,
    Une distension trop rapide de la peau provoque une rupture des fibres élastiques et du collagène des couches profondes du derme. Les vergetures apparaissent donc surtout au troisième trimestre, elles sont irréversibles et laissent des cicatrices blanches et nacrées.

    Vernix caseosa,
    Substance blanche et grasse qui recouvre la peau du bébé à la naissance.

    Publié dans | Pas de Commentaires »